C’est un peu comme dans les séries télévisées, comme nous avions adoré les premières saisons, une nouvelle saison est tournée.

Madame TESSON et Monsieur BOCCANFUSO ont remplacé Madame LOTHE et Monsieur BAUZET comme professeurs d’arts plastiques. Avec eux, à nouveau, les élèves se documentent, cherchent, essaient, produisent… bref, se révèlent.

L’art, une priorité de la formation que nous nous donnons pour nos élèves: « L’art a le droit, lui aussi, de tenter un vol plus haut; oui, il doit le faire, s’il ne veut pas avoir honte devant la scène de la vie » (SCHILLER, lors de la réouverture du théâtre de Weimar en 1796).

Petit voyage subjectif dans les projets et les productions… pour le plaisir des yeux!

  • LES ÉPAISSEURS DE MON CARTON CACHENT UNE FORÊT (3e)

Les élèves de 3e ont tous reçu un morceau de carton avec comme outils possibles pour le travailler: les ciseaux, le compas, le scotch, la colle et le stylo bille. Comment manipuler le carton afin de rendre compte de sa matérialité et des possibles qu’offre sa légère épaisseur? Les réponses ont été variées: bi-dimensionnel, bas-relief, volume… Les élèves se sont véritablement appropriés le carton, tour à tour support et matériau.

2019-10-101

  • UN PAYSAGE DE FIN DU MONDE (3e)

À l’aide d’une feuille de papier aluminium, de papier noir et de papier de soie, il a été demandé aux élèves des classes de 3e d’inventer un paysage de fin du monde. « Plus rien n’est comme avant! Qu’est-ce que vous voyez? » Du collage à la sculpture, le sujet était prétexte à travailler la notion de chaos organisé dans le cadre d’une composition imposée.

2019-10-10

  • UNE GROTTE ACCUEILLANTE À L’INTÉRIEUR ET EFFRAYANTE À L’EXTÉRIEUR (6e)

Les 3 classes de 6e ont travaillé en binômes sur un projet de grottes accueillantes à l’intérieur et effrayantes à l’extérieur. La grotte est un abris, une protection; on l’a donc imaginée confortable et douillette mais elle sert aussi à repousser les menaces et il a donc fallu que les élèves trouvent des moyens formels pour rendre l’extérieur dissuasif. Pas si simple avec une feuille jaune, une feuille rose, du fil de laine gris (et l’interdiction formelle d’utiliser le crayon ou le feutre). Les résultats sont imaginatifs et variés.

2019-10-102

  • UNE NUIT ÉCLAIRÉE (6e)

Les classes de 6e ont été amenées à montrer tous les exploits d’un petit morceau de fusain. Il s’agissait, dans un premier temps, de se confronter aux différentes façons d’utiliser le fusain. Chaque élève a dû trouver dix façons différentes de l’utiliser pendant un temps limité. Cela nous a permis d’aborder la notion de contraste lumineux, les différences de tons, les dégradés, les lignes et les volumes. Puis, il leur a été demandé de réaliser une nuit éclairée, sur un format de papier 24x32cm, toujours avec le fusain. Le travail ainsi réalisé témoigne de l’intégration des effets relvés ensemble à l’oral.

2019-10-103